Découvrez les portraits tout en texte et en images du Bon Plan
Inscription à la newsletter LBP
Découvrez les fiches pratiques du Bon Plan



64 500. Voici le nouveau record de France du nombre de détenus. Au 1er mai, 64 500 personnes étaient donc incarcérées dans les prisons hexagonales. Soit une hausse de 5 % par rapport à 2010. Cela fait environ 1 Français sur 1000 en cellule.  « Le taux de surpopulation carcérale est actuellement de 115%, précise Le Parisien, le parc pénitentiaire comptant 56 150 places opérationnelles ». «Le nombre de détenus continue à augmenter, les conditions de travail et de détention vont continuer à se détériorer», réagit plus loin dans l’article Céline Verzeletti, secrétaire générale de la CGT-Pénitentiaire à l'annonce de ces dernières statistiques.

 

2,3 millions. C’était, en 2010, le nombre d’Américains incarcérés. Depuis lundi, c’est Dominique Strauss-Kahn qui goûte aux joies de la prison made in US. Suspecté d’agression sexuelle et de tentative de viol envers une femme de chambre d’un hôtel new-yorkais, le dorénavant ex-patron du FMI a été mis en détention préventive à Rikers Island, le plus célèbre des établissement pénitentiaires de la Grosse Pomme. A cette occasion, Le Monde a sorti de ses archives le témoignage d’un Français, Franck Moulet, qui avait passé vingt jours dans cette prison, pour une fausse alerte à la bombe. « En espagnol, se souvient-il, ils l'appelaient "La Rocca", le roc. Ils disaient que c'était la loi de la jungle, là-bas. L'endroit où il ne fallait pas aller ». Il continue son récit : « il y avait un grand dortoir. Des WC sans portes donnaient dessus. On était cinquante. Quand je suis arrivé, ils ont compris que je n'étais pas de ce monde-là. Ma chance, ça a été deux phrases, deux conseils. Il y en a un qui m'a dit : "Don't move and look" (Ne fais rien et regarde). Et un autre, en espagnol : "C'est à la roue qui grince le plus qu'on donne le plus d'huile". Ça voulait dire : celui qui fait du bruit, on va s'occuper de lui ». Ce sont les Afro-Américains, raconte plus loin Franck Moulet, qui l'ont le plus aidé : « ils m'ont donné à manger, invité dans leur groupe, conseillé sur ce qu'il fallait répondre ou ne pas faire. Il y avait des gestes à éviter. Une fois, j'ai mis les mains sur les hanches, l'un d'eux a crié : "ne fais jamais ça, jamais !" Ce n'était pas assez viril pour la prison, on pouvait se faire massacrer pour ça. Il fallait aussi faire des exercices, cinquante pompes par jour. "Tu dois être fort", c'était la règle. »

La France vient donc de connaître son premier gros scandale sexuel. Rivalisant d’analyses et de commentaires, les médias nationaux s’en sont ainsi donnés à cœur joie dans cette affaire, provoquant une avalanche de papiers et de reportages. Slate.fr fait d’ailleurs une liste (teintée de cynisme) pour traiter ce sujet sous tous les angles possibles. Dans l’ordre, le papier propose plusieurs idées : « La femme de chambre est-elle le fantasme érotique absolu ? », « Le top 10 des meilleurs moyens pour faire oublier une affaire de mœurs », « Avec Jacques Chirac, la femme de ménage aurait-elle été consentante ? », ou bien encore « Si DSK avait pu fuir, aurait-il écrit une lettre commençant par «Coucou tout le monde. Méga surprise» ? sans oublier « Comment garder sa vigueur sexuelle à plus de 60 ans sans avoir à attendre trois heures que le Viagra fasse de l’effet ? ».

The Independent (repris par Courrier International) revient sur la spécificité française du cas DSK. « C’est une sorte de tragédie, précise le journalise Sean O’Grady. “DSK” était un homme bourré de talent, mais pétri de défauts rédhibitoires. En Grande-Bretagne, il est impossible d’imaginer que quelqu’un présentant une telle combinaison de dons et de tares puisse accéder au sommet ».

Pendant ce temps-là, par un fantastique hasard du calendrier, Le Figaro nous apprenait que Carla Bruni-Sarkozy, attendrait un heureux événement. « Pal Sarkozy, le père du président, souligne le quotidien, aurait en effet confirmé au tabloïd allemand Bild la rumeur qui coure depuis un mois: à 43 ans Carla Bruni-Sarkozy attendrait son second enfant. «Je me réjouis de l'arrivée de mon petit-enfant», a ainsi confié l'ancien publicitaire, devenu peintre, au quotidien le plus lu d'Europe. Nicolas Sarkozy et son épouse «ne veulent pas connaître le sexe à l'avance, mais je suis sûr que ce sera une fille et qu'elle sera aussi belle que Carla», aurait-il ajouté ». Un nouvel héritier pour la fin du quinquennat, n’est-ce pas en tout point merveilleux ?

Bien évidemment, nous n’avons pour l’instant aucune idée du prénom du futur enfant. Espérons tout de même que les Sarkozy sauront éviter les noms ridicules. Sur CNN.com, on peut en effet lire que « Lior et Vardit Adler, couple d'Israéliens qui cherchaient un prénom pas comme les autres pour leur fille, ont décidé de l'appeler Like, d'après le nom du bouton de Facebook qui a célébré ses un an. Les parents ont apparemment tenu à préciser qu'ils n'étaient pas des mordus de Facebook mais aimaient juste la sonorité et le sens du nom »…

Au cours de cette semaine qui vient de s’écouler, on a vu resurgir un anti-américanisme certain, l’inhumanité et la violence de la justice d’outre-Atlantique étant dénoncées vigoureusement par nos chères têtes-pensantes tricolores. Pourtant, les Etats-Unis sont un grand pays. Où tout est plus grand. Les Inrocks nous content l’histoire de Don Gorske et de son record. Ce paisible habitant du Wisconsin « âgé de 57 ans, tient à faire savoir au monde qu'il a mangé le mardi 17 mai son 25000e Big Mac, soit exactement 39 ans après avoir mangé son premier sandwich de chez McDonald's. Soit encore une moyenne de presque deux par jour ! ».

Voilà pour ce qu’il s’est passé dans le monde cette semaine. Ah oui, une dernière information inoffensive et anecdotique, comme ça, en passant. Selon L’Express, « les autorités japonaises ne pensent pas reprendre le contrôle des réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima avant janvier prochain ». Nul besoin de paniquer. « La visite d'ouvriers dans le réacteur 1, le 5 mai dernier a révélé que le combustible avait fondu, causant des fissures dans la cuve et la formation de corium » continue l’hebdomadaire, qui rajoute  que « selon Courrier International, le cœur des réacteurs 2 et 3 aurait aussi fondu ». Enfin, dernier signe que tout se passe bien du côté de Fukushima, « des fuites d'eau radioactives ont entrainé une pollution de l'océan, au large de la centrale. Des échantillons d'eau de mer prélevés le 29 avril par Tepco ont révélé des niveaux de radioactivité préoccupants, de 100 à 1 000 fois plus élevés que la normale ». Un peu de légèreté pour conclure cette semaine agitée qui va sans doute changer la face de la France (et donc du monde), cela détend.

Vous êtes ici : Accueil Société Revue de presse La revue de presse du 16 au 20 mai