Les vacances approchent. Vous avez peut-être besoin de vous offrir un temps pour souffler, mais vos ressources ne vous le permettent pas.

Il existe depuis bien des années, plusieurs dispositifs pouvant aider les personnes en situation de précarité ou ayant des faibles revenus à financer leurs vacances, notamment les familles aux ressources limitées, les demandeurs d’emploi remplissant les conditions de ressources ou bénéficiaires du RSA, les jeunes en situation de précarité, des personnes handicapées et des personnes âgées  remplissant les conditions de ressources.
Ces dispositifs existent à la CAF, dans certaines collectivités, départements, à l'Agence nationale pour les Chèques Vacances, etc.
 Plusieurs types d'aides peuvent être attribuées dont voici quelques-unes :
Les aides aux vacances Vacaf
La Vacaf est un dispositif facilitant l’accès aux vacances pour les familles bénéficiant d'une aide vacances familiales(AVF). Vos droits dépendent de votre quotient familial et de votre situation familiale. Votre Caf vous informe en début d’année de vos droits en matière d’aides aux vacances. Vous recevez  un courrier ou un message vous précisant la nature de vos droits pour votre famille ou vos enfants : durée du séjour, pourcentage de l’aide, montant maximum,etc. L’aide est versée directement au centre de vacances choisi et vous permet de ne pas régler la totalité du séjour. Si en début d’année, vous n’avez reçu aucun message de votre CAF à ce sujet, vous n’êtes peut-être pas éligible ou votre dossier n’est pas à jour. Vous pouvez donc contacter votre CAF pour en savoir plus sur votre éligibilité à cette aide. Il faut noter que votre choix ne doit être fait qu’avec les centres agréés vacaf. Vous pouvez optez pour  l’aide aux vacances enfants si vos enfants partent seuls en colonie, en camp de vacances ou gîte d’enfants labellisé Vacaf ; ou  pour l’aide aux vacances familiales si vous partez en famille avec vos enfants dans un centre de vacances ou un camping labellisé Vacaf. Cette aide peut être cumulable à la limite des fonds disponibles.
L’AVF n’est attribuée qu’une fois par an mais peut être utilisée durant n’importe quelle période de vacances scolaire.
Les Caf votent chaque année leur propre règlement en matière d’aide aux vacances ; celui-ci peut donc changer d’une année sur l’autre et d’un département à l’autre.

Les aides pour les jeunes
Le Parcours Vacances est une aide financière donnée sous forme de chèques vacances aux jeunes de 16 à 30 ans, inscrits dans une mission locale, ou dans une école de la 2ème chance, ou vivant dans une résidence jeunes travailleurs ou un centre d'hébergement. Ces chèques peuvent  être utilisés pour payer des frais de transport, de la nourriture, des activités, des frais d'hébergement, etc. pour un séjour de  4 à 15 jours en France ou dans l'Union Européenne. Vous pouvez partir seul ou à plusieurs (6 maximum).Cette aide est mise en place par l'association Vacances Ouvertes et financée par l'Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV).
Pour en bénéficier, il suffit de vous rapprocher de votre conseiller mission locale ou l'animateur de votre résidence jeunes travailleurs qui vous aidera à préparer le dossier d'inscription. L'inscription doit se faire avant mars pour les vacances d'été. Si votre demande est validée, l'aide vous sera versée sans dépasser 80% du coût de votre séjour (dans la limite de 180€).
L'aide Départ 18:25. Cette aide est mise en place par l'Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Elle propose un large choix de séjours à la mer, à la montagne ou en ville à des prix préférentiels aux jeunes de 18 à 25 ans. L’attribution est faite selon les ressources ou le statut de chacun. Vous pouvez bénéficier d'une aide supplémentaire qui finance jusqu'à la moitié de vos vacances (dans la limite de 150€, avec un minimum à votre charge de 50€). Pour y accéder, sélectionnez une offre de vacances sur le site de l'ANCV et suivez le processus de réservation. Transmettez les pièces justificatives qui vous sont demandées. Après contrôle, un devis vous sera transmis avec la marche à suivre pour confirmer votre réservation.
Le dispositif Mobilité Européenne
Cette aide concerne les jeunes de 16 à 25 ans qui ne sont jamais partis en vacances ou qui y vont rarement, habitant dans un quartier prioritaire de la ville. Pour bénéficier de cette aide, vous devez impérativement passer par une structure socio-éducative ou médico-sociale (MJC, centre social...) de votre quartier, qui vous aidera à remplir le dossier pour la demande.

Les aides vacances pour les personnes vivant avec un Handicap
Si vous êtes bénéficiaire de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ou de l'Allocation d'Éducation d'Enfant handicapé (AEEH), vous pouvez solliciter la MDA (Maison Départementale de l'Autonomie) pour bénéficier de cette aide.
Avec le réseau Passerelles, la CAF soutient le départ en vacances des familles ayant un enfant en situation de handicap. Pour en savoir plus, contactez votre CAF. Elle peut aussi attribuer une aide sous forme  de bons vacances sous conditions de ressources. L'Agence nationale des chèques vacances (ANCV) finance aussi le départ en vacances des personnes en situation de handicap. En partenariat avec l’ANCV, la JPA (Jeunesse en Plein Air) aide au séjour des enfants en situation de handicap en centres de vacances (type "colos") et de loisirs (type "mini camps") pendant les congés scolaires.

Le dispositif Seniors en vacances est une aide attribuée aux personnes âgées isolées et/ou en situation précaire grâce à la création de séjours à petit prix. Cette aide est financée par l’ANCV. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez être âgé de 60 ans minimum (ou 55 ans si vous êtes en situation de handicap, être en  retraite ou sans activité professionnelle  et résider sur le territoire français. Ce programme propose des séjours en groupe ou individuel en France ou en Europe. Cette aide financière peut représenter jusqu’à 50% du prix du séjour (hors vacances) et le senior en profitant peut être accompagné.
La Bourse Solidarité Vacances est un dispositif social mis en place pour aider les personnes les plus modestes à partir en vacances. Il ne s’agit pas d’une aide financière versée aux bénéficiaires, ou encore d’une solution permettant de partir gratuitement en vacances. C’est un programme d’aide permettant d’accéder à des tarifs solidaires tout au long de l’année et partout en France métropolitaine sur : Des séjours de vacances d’une semaine maximum (8 jours / 7 nuits) dans des résidences de tourismes, hôtels, campings, mobil-homes, des villages de vacances, ou encore des gîtes, des loisirs divers : colonies, stages sportifs, etc, des transports en train… Cette Bourse permet, de manière générale, de bénéficier de réductions de 50% à 70% par rapport au prix proposé au grand public.
La liste n’est pas exhaustive. Vous pouvez aussi vous rapprocher de vos Mairies, ou des associations caritatives telles que le secours populaire, pour en savoir plus sur les aides vacances dans les collectivités.
Attention, n’oubliez pas, si vous êtes bénéficiaires du RSA ou demandeurs d’emploi, vous devez signaler votre absence de votre domicile à votre référent pour continuer à bénéficier de vos droits. Du côté de Pôle Emploi, toute absence de plus de 7 jours (week-ends compris) du domicile habituel doit être déclarée. Les « congés payés » du chercheur d'emploi sont limités à 35 jours par an tout comme pour une personne en activité salariée. Au-delà, l'inscription comme demandeur d'emploi peut être révisée.
Pour les vacances à l’étranger, les séjours sont de ce fait encadrés et doivent être systématiquement déclarés à votre organisme payeur, CAF ou MSA.  Ces voyages sont autorisés dans la limite de 92 jours (3 mois) par an (tout comme pour l'Allocation Adulte Handicapé).

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Bons Plans À la découverte des bons plans vacances