Cofondateur et responsable de l'antenne de Médecins du Monde de Grenoble, le docteur Guy Caussé à choisi tout au long de sa vie de soigner ceux qui n'ont pas le droit à la parole... Portrait.

« Nous sommes tous responsables les uns des autres, et moi plus que les autres ». Citant volontiers Dostoïevski afin de souligner son engagement humanitaire, Guy Caussé, médecin généraliste à Échirolles a voué sa vie à combattre la misère et la souffrance de ses patients. Il a publié cette année L'histoire des hommes nous concerne tous (Editions Bayard), ouvrage qui offre un éclairage particulier sur la vie de tout ceux qui ont osé partir à l'aventure, ont quitté leur famille, ont risqué leur vie parfois, afin de porter secours aux plus démunis. Il a bien voulu nous recevoir à son cabinet pour nous livrer ses sentiments et dresse le bilan de son engagement, ce qu'il en a retenu, ce que l'on peut en attendre, ses réflexions et ses souhaits sur les thèmes qui ont jalonné son parcours et au delà, celui de l'action humanitaire contemporaine.

MDM (Médecins du Monde) par ses 30 structures d'accueil médico-social permet aux personnes vivant dans la précarité d'avoir accès aux soins, pouvez-vous nous parler de ces structures et ce qu'elles apportent plus dans le détail ?

C'est d'abord une réponse immédiate à un besoin d'urgence aux plus démunis, un accueil social, médical. On leur donne des médicaments, on leur permet de rencontrer des médecins et des référents sociaux et nous les accompagnons et les aidons au mieux afin d’atténuer au maximum leurs souffrances. Nous leur distribuons également préservatifs et seringues afin de prévenir toute forme de contamination. D'autre part nous collectons toutes les informations qui sont compilées dans un document, 'L'observatoire de la précarité en France', document qui  donne l'image complète de la précarité dans notre pays et qui permet de témoigner auprès de politiques, ce qui nous offre une base sur laquelle on peut dénoncer la situation dans laquelle se trouvent toutes les personnes qui ont recours à nous. Grace à toutes ces informations, nous sommes à même de peser d'un réel poids face aux pouvoirs publics et cela nous aide à vaincre leur réticences.

Comment jugez vous l'aide humanitaire en France sur ces trente dernières années, et quelles sont les mesures les plus importantes à prendre aujourd’hui afin d’améliorer la situation humanitaire en France ?

Cela n'a fait qu'empirer, notamment à cause du phénomène de la migrance. Tant que l'on ne réfléchira pas à ce sujet, qu'il n’y aura pas eu d'états généraux sur ce sujet, on ne résoudra pas les problèmes. Or nous sommes tous des migrants ou fils de migrants. Savoir accueillir ces gens, quitte à ce que ce soit temporaire, afin qu'ils s’imprègnent de nos valeurs, celles de la démocratie, me parait primordial. À cet égard, l'exemple de Sangatte (commune du Pas-de-Calais qui à fait l'objet d'une importante exposition médiatique pour avoir hébergé un centre d'accueil pour les immigrés sans-papiers cherchant à passer au Royaume-Uni) est révélateur : les médias ont tellement amplifié ce qui n'était que deux à trois cents personnes manquant de tout et qu'il fallait accueillir, que cela a pris des proportions considérables. Or, qu'est-ce que trois cents personnes sur soixante millions d'habitants ?... En somme, c'est un combat perpétuel pour vaincre les préjugés, et nous nous battons pour que ces gens puissent se soigner et recevoir un accueil correct. Dans le même ordre d'idée, nous avons lutté durant de nombreuses années pour légitimer l'échange de seringues et de méthadone, thérapeutique de substitution pour les populations addictives, et pour effectuer également des missions '« hors-centre » (les maraudes) où l'on va au contact des populations qui n'ont même pas la possibilité d'aller jusqu'à nous. Il est clair qu'il y a trente ans le problème de la précarité était infiniment moins important !

Enfin, une partie importante de votre livre est consacrée à l'Afghanistan, et à l'action de Médecins du Monde dans ce pays. Pouvez-vous nous en parler ?

L'Afghanistan est un pays en guerre depuis plus de 25 ans et la situation y est très compliquée : le commerce de la drogue représente des enjeux colossaux et nous sommes démunis par rapport à cet état de fait. Avec médecins du monde, nous œuvrons auprès de ces populations qui souffrent et rêvent de paix, de sécurité et de progrès. Mais tant que la situation politique ne progressera pas dans le bon sens, cela restera difficile.

L'Histoire des hommes nous concerne touslhistoire guy causse
de Guy Caussé
Editions Bayard
320 pages, 18 €

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Guy Caussé : Docteur Fol-Amour