Actuellement dans quelques salles, visible au Méliès dès le 10 décembre, Pôle Emploi ne quittez pas filme la vie d'une agence Pôle Emploi à la manière d'un Depardon : crue, nue, et véritable.

« On n'est pas tranquille à Pôle Emploi »

Ils font penser à un labyrinthe quelquefois, ces couloirs de l'agence Pôle Emploi de Livry Gargan où la réalisatrice Nora Philippe a posé sa caméra. Simple jeu de cadrage, ou illustration des complexités administratives ? Toujours est-il que le documentaire, à l'image des locaux, nous entraîne de services en services, de situations en situations, dans une bien étrange ronde.

Par moments, Pôle Emploi semble une entreprise comme les autres. Avec ses salariés qui tentent de faire valoir leurs droits, qui se soucient de leur rémunération, qui font remonter leurs griefs à leur direction et vivent la frustration d'un refus qu'ils considèrent injustes. Mais on a beau leur parler de « relation client avec les usagers », les conseillers Pôle Emploi savent bien qu'ils ne font pas, justement, partie d'une entreprise comme les autres.

Il y a quelque chose d'absurde dans cette succession de cas individuels, ces personnes qu'il convient d'essayer de faire rentrer dans des petites cases, devant lesquelles on se retrouve simplement démuni. Et l'urgence des situations n'arrange rien, surtout devant l'absence de solutions. « Ce n'est pas nous qui créons les offres », s'exclame un conseiller. Et l'humain dans tout ça ? « On va faire du chiffre. C'est bien. » ironise une autre.



« Je veux une corde ! »

Pôle Emploi est un « mouvement perpétuel », résume un responsable. Mais sans être totalement désespérés, ses salariés semblent bien souvent se demander si ce mouvement va dans le bon sens. Essayant de fournir un service de qualité face à l'afflux de candidats, face aux contraintes, face aux sigles qui s'accumulent aussi. Sans oublier les bugs et les dysfonctionnements, qui laissent pantois même la directrice pourtant rodée à l'exercice.

Beaucoup de femmes, et quelques hommes, témoignent ainsi de leur quotidien dans une agence Pôle Emploi parmi tant d'autres. On ne leur demande rien, aucune voix-off ne vient commenter ces instants de vie. Et de temps en temps, peut-être pas assez souvent, on sent que ces hommes et ces femmes finissent pas oublier l'objectif qui les scrute pour livrer le fond de leur cœur. Quelques larmes, des fous rires également, et tellement d'humanité.

Un documentaire qui s'adresse à tous ceux qui ont l'impression que Pôle Emploi ne fait pas, ou fait mal, son travail. Pour se confronter aux contraintes, aux lourdeurs, dont les agents sont les premiers à souffrir, quelle que soit leur bonne foi et leur envie d'aller dans « l'intérêt des demandeurs ». Le documentaire sera programmé au Méliès à compter du 10 décembre : Pôle Emploi, ne le ratez pas !

20121205 poleemploi3Pôle Emploi ne quittez pas
De Nora Philippe
Production Gloria Films
Co-production Les Films de l'Air / LCP-Assemblée Nationale

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Culture Cinéma Pôle Emploi : ne désespérez pas