Imprimer



Chaque semaine, « La Bonne Actu » vous propose une sélection d’articles de presse traitant de l’actualité sociale, qu’elle soit locale ou nationale.


Cette semaine, la Bonne Actu s’intéresse au « revenu de base ». En effet, plusieurs départements souhaitent expérimenter ce dispositif afin de favoriser l’insertion des personnes en difficulté. C’est le sujet de cet article paru en octobre dernier:

Expérimentation du revenu de base: qui, où et combien?
France Soir, 18/10/2018

Les départements concernés sont les Alpes-de-Haute-Provence, l'Ardèche, l'Ariège, l'Aude, la Dordogne, le Finistère, le Gers, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Hérault, l'Ille-et-Vilaine, les Landes, la Loire-Atlantique, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Meurthe-et-Moselle, la Nièvre, la Seine-Saint-Denis, précise Libération.

Quelques détails supplémentaires concernant l’expérimentation envisagée dans cet article de LCI :

Revenu de base : 18 départements PS demandent une expérimentation

LCI, 18/10/2018

On y apprend que cette expérimentation (qui durerait trois ans) pourrait concerner 60.000 personnes, dont des travailleurs pauvres et des jeunes agriculteurs. Parmi les propositions notables, le fait d’en faire bénéficier les jeunes de 18 à 24 ans. Il est aussi prévu que le versement de ce revenu soit complété par un accompagnement des bénéficiaires par des travailleurs sociaux, afin de les aider dans leur parcours d’insertion.



Le revenu de base, une proposition qui fait débat


Si vous souhaitez mieux comprendre le concept de revenu universel et les controverses qui l'entourent, cet article de Philippe Frémeaux constitue une bonne entrée en matière:


Le revenu de base, une idée qui fait son chemin
Alternatives Économiques, 01/06/2017

Parue récemment dans Libération, cette tribune du Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB) déroule quelques arguments des défenseurs de la mesure, à la lumière des enjeux actuels. Appelant l’ensemble des citoyens à en débattre, elle cite au passage la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 (article 25.1):

Gilets jaunes : un revenu de base s'impose
Libération, 15/12/2018

«Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, les soins médicaux, le logement ainsi que pour les services sociaux nécessaires.»

En 2016, un article du Lanceur revenait sur les débats en cours. Y figurait notamment ces deux mises en garde:


La réflexion sur le revenu de base progresse en France
Le Lanceur, 3/10/2016

Bruno Marty, le maire de La Réole*, qui participe activement aux réflexions en amont d’une expérimentation du revenu universel, prévient : “Il faut être très vigilant sur ce qui est proposé. Car, s’il y a à ce jour des défenseurs du revenu universel dans chaque camp politique, tous ne partagent pas la même vision et n’espèrent pas atteindre le même but avec cette évolution.”

*Commune de Gironde de 4350 habitants.


“Certains y voient l’occasion de détricoter notre système de protection sociale tel qu’il existe, s’alarme Annie David*. C’est le point qui m’inquiète : il ne faudrait pas qu’il y ait moins d’aide pour les personnes. Je redoute surtout pour ceux qui sont le plus dans la difficulté.”
En d’autres termes, le projet perdrait de son altruisme s’il remplaçait l’intégralité des prestations sociales existantes pour financer un revenu universel mensuel à 600 euros, car les précaires qui touchent aujourd’hui plus que cette somme avec les différentes allocations se verraient alors pénalisés.

*Ancienne sénatrice communiste de l’Isère.



Pour aller plus loin, vous pouvez consulter ce dossier qui rassemble de nombreux articles sur ce thème :

Revenu universel : comprendre le débat
Alternatives Économiques, juin 2017



En conclusion, après s’être invité dans la dernière campagne présidentielle – deux candidats, Benoît Hamon (PS) et Yannick Jadot (EELV) l’ayant placé au cœur de leur programme – le revenu de base demeure en 2019 un sujet d’actualité.