« La folie, c'est de faire tout le temps la même chose et de s'attendre à un résultat différent » dixit Albert Einstein. Ce qui n'a guère dissuadé les puissances mondiales d'appliquer une économie basée sur un libéralisme toujours plus extrême, malgré ses limites.

Depuis la crise qui a touché l'ultralibérale société étasunienne en 2007, pour s'étendre par la suite en Europe (et au reste du monde), le chômage n'a eu de cesse d'augmenter, les inégalités n'ont fait que se creuser. L'économie, en un mot, va mal. La réponse des pays européens : un abscons mélange d'austérité et de productivisme. Ce que les Economistes Atterrés commentent : « les chantres du néolibéralisme ont imputé la crise globale aux dépenses publiques excessives, à un Etat social trop généreux et à des entraves à la concurrence sur des marchés jamais assez libéralisés ».

C'est cette folie que le premier manifeste, paru en 2010, cherchait à démontrer. En 2015, le nouvel ouvrage se penche sur un projet bien plus ambitieux et épineux : celui de proposer des alternatives à l'ultralibéralisme qui prime sur toute autre logique économique dans nos sociétés occidentales.

Ce collectif d'économistes s'attèle ainsi à la tâche avec diligence et planche sur quinze aspects essentiels, selon eux, d'une économie égalitaire et sobre, qui s'inscrirait dans une stratégie soumise aux exigeances d'écologie durable. Durabilité dans laquelle l'humain et le respect de l'environnement en seraient au cœur. En effet, la loi du marché - du prix et de la demande - est pour leur part non seulement insuffisante mais aussi impuissante dans une société où l'Etat n'aurait plus qu'un champ d'action réduit, à l'écart d'une économie dictée par des multinationales dont la seule finalité est le profit.

Sont ainsi abordés, entre autres, des thèmes tels que l'écologie, l'égalité, la politique industrielle, le mode de gouvernance de l'entreprise, le plein-emploi, la mise en place d'une fiscalité solidaire et écologique et la domestication de la finance. Des pistes concrètes et pertinentes expliquées clairement, qui sortent des sentiers battus de l'économie classique.

L'objectif de cet ouvrage semble être, plus que de simples propositions, la prise de conscience que le capitalisme n'est pas la seule méthode de gouvernance économique ; des alternatives existent. Reste aux décisionnaires de bien vouloir les envisager.

manifeste
Le Nouveau Manifeste des économistes attérés
15 chantiers pour une autre économie

Éditions Les Liens qui Libèrent
155 pages, 10 €

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Economie/Finances Economie Ultralibéralisme vs réalité économique et sociale