Le 11 septembre 1973, Augusto Pinochet prenait le pouvoir par les armes au Chili et établissait une dictature militaire. Partout dans le monde, les quarante ans de cet événement tragique sont l'occasion de se livrer à un travail de mémoire. A Grenoble, c'est le collectif « Chili 1973-2013, Mémoires et Résistances » qui s'est constitué autour de cet objectif.

Outre l'exposition Exiliados toujours visible au Musée de la Résistance et de la Déportation, de nombreuses rencontres et projections sont prévues et accessibles à tous. Ainsi, dès ce mercredi 4 septembre, une conférence / débat avec l'auteur Franck Gaudichaud et l'enseignant et exilé politique Pedro Vasquez se tiendra à la Maison des Associations de Grenoble.

L'un des points marquants de ce mois sera la présence à Grenoble de Juan Guzmán, qui fut le premier juge à mener une action en justice contre Augusto Pinochet. Le magistrat sera présent le 16 septembre pour la projection / débat au Méliès du film Le Juge et le Général, ainsi que le lendemain pour une table ronde intitulée « Mémoire et justice : la dictature et le Chili d'aujourd'hui » qui se tiendra au Palais du Parlement.

De nombreuses autres rencontres et projections auront lieu jusqu'à la fin de l'année. Le programme complet du collectif est naturellement consultable sur Internet.

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Chili, la justice et la mémoire