- Nuit de la Solidarité : Un Toit Pour Tous cherche des bénévoles pour le 30 janvier.
- Quelques lectures sur les sans-abris et celles et ceux qui vont à leur rencontre.

La Nuit de la Solidarité s’inspire d’initiatives similaires menées à New-York, Bruxelles, Athènes et plus récemment à Metz et Paris. Un article du Samu Social revenait sur cette dernière opération, menée en février 2018 et qui a recensé près de 3000 personnes sans-abri dans la capitale : les vrais chiffres sont probablement supérieurs, toutes les zones n’ayant pas pu être explorées. Cependant un des buts, celui de sortir de la polémique sur le nombre de SDF (largement sous-estimé par certains à l’époque) à été, lui, parfaitement atteint.

La Nuit de la Solidarité grenobloise, le 30 janvier prochain doit permettre, au-delà du simple recensement de mieux connaître la situation et les besoins des personnes sans-abri à Grenoble, en leur proposant si elles le souhaitent de répondre à un questionnaire. La collecte des informations sera réalisée sous la responsabilité de la Métropole. L’enquête permettra ensuite aux différents acteurs de la solidarité d’améliorer les réponses proposées à ces personnes.

 

Nuit de la Solidarité

Voici un extrait du communiqué de l’association Un Toit Pour Tous, qui coorganise l’évènement et recherche des bénévoles pour y participer:

« La Métropole grenobloise, avec l’ensemble des acteurs institutionnel et associatif concernés par la question de l’exclusion, organise la nuit de la solidarité le 30 Janvier, à partir de 18h. Rejoignez les professionnels de terrain pour aller à la rencontre des personnes sans-abri. »

Pour plus d’infos et afin de vous inscrire, voir cet article de Grenoble-Alpes Métropole ainsi que le communiqué complet d’Un Toit Pour Tous.



Mieux comprendre les sans-abris : les gestes et les attitudes simples qui peuvent faire la différence pour les aider

L’avertY, un nouveau média web participatif grenoblois vient de publier un reportage qui plonge au cœur du sujet :

SDF de nos rues, quelles sont leurs histoires ?

En première partie, l’auteur nous raconte les parcours de sans domicile fixe (SDF) qu’il a pu rencontrer à Grenoble ; la deuxième partie évoque des solutions pour agir, de manière individuelle ou bien avec les différents collectifs et associations locales qui s’investissent sur le terrain pour leur venir en aide.

Alternatives Économiques (dans un des nombreux blogs hébergés sur le site de la revue) nous donne à lire un court témoignage venu de Paris. L’auteur y décrit ses impressions à la suite d’une maraude nocturne à travers la ville, peu avant Noël :

Une nuit avec les bénévoles qui rencontrent les personnes à la rue

Pour finir, le site Simple comme Bonjour propose des témoignages, des vidéos ainsi qu’un petit guide pédagogique pour aller à la rencontre des personnes sans-abri et se débarrasser de ses préjugés.

Sur le même thème

Vous êtes ici : Accueil Rubriques Société Action sociale Grenoble: la "Nuit de la Solidarité" cherche des bénévoles