Imprimer



Les vélo-écoles pour apprendre à faire du vélo ou se perfectionner.

 

Depuis la crise sanitaire il y a bientôt un an, on constate un engouement pour l’usage du vélo et le succès inattendu des vélo-écoles qui se développent à grande vitesse. En effet, en complément de la mesure coup de pouce à vélo mise en place par le gouvernement pour faciliter l’entretien de son vélo, de plus en plus d’associations ou enseignes de cycles proposent des cours pour apprendre à faire du vélo ou se perfectionner.

 

La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), qui fait la promotion du vélo, fédère notamment 250 vélo-écoles dans toute la France. Les vélo-écoles sont ouvertes à toutes et tous, adultes ou enfants, quel que soit le niveau de maîtrise du vélo. Selon la FUB, une majorité de vélo-écoles (67 %) cible un public adulte. Environ 50 % d'entre elles s’adressent en priorité à un public féminin, et 36 % à un public sénior. Les vélo-écoles forment chaque année jusqu’à plusieurs centaines de personnes.

A Grenoble, plusieurs structures dispensent des formations vélo comme la Maison des Habitant-e-s Abbaye ou l’ADTC (Association pour le Développement des Transports en Commun).
L’ADTC, association bien connue des grenoblois pour ses actions militantes dans le monde du vélo,  propose des formations pour les débutants mais également des sessions de perfectionnement pour insister sur la sécurité lorsque l’on roule en deux roues. L’association, active sur plusieurs terrains, agit pour les professionnels en entreprise, en milieu scolaire ou auprès du grand public.

Quartier Villeneuve, il existe aussi une vélo-école spécialement dédiée aux femmes qui souhaitent apprendre à rouler à vélo. Fonctionnant à prix libre, l'une des spécificités de cette école est que la totalité des femmes formées sont d'origine étrangère, avec ou sans papier. A raison d’un ou deux ateliers par semaine, les femmes apprennent à manipuler un vélo, à contourner des obstacles, passer les vitesses en montée jusqu’à pouvoir ensuite à faire des balades en groupe.

Comment expliquer le succès des vélo-écoles ?

Le vélo c’est la liberté car il a un pouvoir émancipateur. Il permet de se déplacer librement et gratuitement partout. Que ce soit pour les loisirs ou le travail, c’est la possibilité de se déplacer sans contrainte. Le vélo offre la possibilité aux personnes en situation de précarité et sans véhicule ou habitant des zones mal desservies par les transports en commun de pouvoir se rendre à des entretiens professionnels et retrouver un emploi.
Mais le vélo permet surtout de rompre l’isolement, de retrouver une vie sociale et de rencontrer des gens.

A lire en complément : https://www.fub.fr/velo-ecole/je-souhaite-apprendre-faire-velo/velo-ecoles-chiffres