Plus sain… notre air !

À la portée de toutes les bourses, une petite touche décorative qui charme nos yeux. Une présence verte qui nous apaise et diminue notre stress. Les plantes vertes se révèlent être un excellent passe-temps et aussi de précieuses alliées…pour revivifier notre air ambiant.

Un ingénieur de la NASA, Wolwerton, dans les années 80, cherche une solution au renouvellement de l’air dans les vaisseaux spatiaux et les stations orbitales. Il met en évidence la fonction dépurative des plantes. Elle repose sur l’échange gazeux : les polluants de l’air sont absorbés par les feuilles et les tiges. Des micro-organismes vivant dans les racines convertissent les polluants en produits organiques qui servent alors à nourrir les plantes. Elles émettent de la vapeur d’eau par un processus de transpiration et améliorent ainsi à la fois le taux d’humidité dans la maison et le taux d’oxygène. Une plante suffit pour 9m².

Connaissant le problème de pollution de l’air extérieur, nous découvrons que nos appartements, en fait, regorgent aussi de polluants (tabac, produits ménagers, parfums,…) et d’allergènes (agents microscopiques) propagés par les tapis, les moquettes et les animaux domestiques. Lorsque l’on sait que nous respirons approximativement 6 à 10 litres d’air toutes les minutes soit environ 15 000 litres par jour et passons 80% de notre temps à l’intérieur (bureau, habitation, école, etc.), soit 14 heures en moyenne par jour à notre domicile, on se rend compte de l’importance de cette pollution sachant qu’elle entraîne parfois allergies, irritations, maux de tête ou intoxications.

L’efficacité des plantes ne nous dispense pas d’une bonne aération quotidienne qui diminue la concentration des polluants. On peut choisir pour leur spécificité quelques plantes, oublions l’idée fausse qu’elles sont néfastes dans une chambre : des études prouvent que très peu de gaz carbonique est rejeté pour des quantités non négligeables d’oxygène. Par contre, c’est l’eau stagnante dans une soucoupe sous le pot qui génère des moisissures nocives pour la santé.
Le chlorophytum, le philodendron ou le palmier nain sont efficaces contre le monoxyde de carbone produit par les appareils de chauffage et le formaldéhyde contenu dans les tissus, meubles, peintures, etc.
Le ficus neutralise les substances cancérigènes en général. Le bambou d’intérieur ou l’Aloe vera absorbent aussi jusqu’à 90% du formol dégagé par les contreplaqués ou les mousses synthétiques. Le lierre, taillé pour rester dense et compact, élimine le benzène à 90% provenant des matières plastiques et du caoutchouc. Le cactus placé près d’une télé ou un écran d’ordinateur supprimerait les effets nocifs des ondes magnétiques…
N’hésitons plus à bichonner quelques plantes parce qu’elles le valent bien…

Adresses utiles

Choisir ses plantes:
www.plantairpur.fr
www.plantesdepoluuantes.com/habitat.php

Polluants présents dans les logements et conseils
(Un guide peut-être commandé gratuitement sur ce site):
www.prevention-maison.fr

Laisser un commentaire