Solidura : entre l’économie solidaire et le chantier d’insertion

L’association Solidura véhicule une belle histoire. C’est une mamie qui en est à l’origine. Par esprit de solidarité, elle a entrepris de collecter des objets en tous genres, vêtements, bibelots, qu’elle vendait aux puces, avant de distribuer l’argent à une association oeuvrant pour des actions humanitaires en faveur d’enfants : Enfance Espoir. Le système prenant de l’ampleur, elle a ouvert le local actuel, la Brocante de Mamie, 17 rue de pré Ruffier, à St Martin d’Hères, proche du quartier Teissere de Grenoble. Sont venus la rejoindre des bénévoles, puis des contrats aidés, etc.

Les ateliers et chantiers d’insertion en sursis ?

Le 3 novembre dernier, les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et leurs salariés ont manifesté en nombre devant la préfecture de l’Isère, révoltés par l’annonce brutale de la Région bloquant tout renouvellement de contrats d’accompagnement à l’emploi (CAE) et n’autorisant aucun recrutement jusqu’à la fin de l’année 2010. Une situation vécue comme un cauchemar !