Giacometti au Musée de Grenoble, le bilan

Visible du 9 mars au 9 juin, l’exposition temporaire Giacometti du Musée de Grenoble a été un beau succès public, puisque le musée a fait savoir qu’il avait réalisé 103 014 entrées. C’est sa deuxième plus forte affluence, derrière « Chagall et l’avant-garde russe » en 2011 qui, elle, avait généré 143 230 entrées. En comparaison, l’exposition « Die Brücke, aux origines de l’expressionnisme » en 2012 semble presque un échec, avec « seulement »… 66 314 visiteurs !

Die Brücke, un pont vers l’expressionnisme

Après Chagall et les peintres russes du début du XXe siècle, c’est la peinture allemande moderne que célèbre ce printemps le musée de Grenoble. Riche de quelque 130 œuvres (peintures, dessins, estampes réalisées à partir de gravure sur bois), l’exposition est entièrement consacrée à l’association artistique Die Brücke (Le Pont, en français), fondée en 1905 et dissoute quelques années plus tard en 1913.
Une occasion exceptionnelle de découvrir une période peu connue de l’art moderne allemand du début du XXe siècle.