Rencontre du Jeudi de l’Odenore le 14 février 2013 : « le non-recours au DALO »

La première rencontre de l’année du Jeudi de l’Odenore (la 9ème en réalité) aura pour thème « le non-recours au DALO (Droit Au Logement Opposable), quelles perspectives ? » et sera animée par deux collaborateurs de l’Odenore, David Laumet et Julien Lévy.

Contrats aidés : les conseils généraux appelés à intensifier leurs efforts

Chaque début de semestre, les préfets et directeurs régionaux et départementaux des DIRECCTE et DIECCTE (Direction [Régionale] des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) reçoivent par circulaire les consignes relatives à la mobilisation des contrats uniques d’insertion (CUI) pour les six mois à venir. En ce début d’année 2013, la programmation de ces contrats s’inscrit dans le prolongement des conclusions de la conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, qui s’est tenue les 10 et 11 décembre dernier (voir à ce sujet, la mesure 19 préconisée par le rapport du groupe de travail « emploi, formation professionnelle »).

Financement des allocations de solidarité : lancement du groupe de travail « Etat-départements »

Lundi 28 janvier 2013 en fin de journée, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault installait à Matignon un groupe de travail « Etat-départements » chargé de faire des propositions sur le financement des trois allocations de solidarité suivantes : l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), la prestation de compensation du handicap (PCH) et le revenu de solidarité active (RSA). Ses conclusions sont attendues pour fin mai. De quoi s’agit-il ?

Plan quinquennal contre la pauvreté : qu’en pensent les associations concernées ?

Au lendemain de la présentation par Jean-Marc Ayrault du « plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale », le 21 janvier dernier (voir notre article du 25 janvier 2013 Plan quinquennal contre la pauvreté : retour sur quelques mesures phares), les associations d’aide auprès des personnes en situation de pauvreté n’ont pas tardé à réagir.

Plan quinquennal contre la pauvreté : retour sur quelques mesures phares

Le Plan quinquennal contre la pauvreté a été officiellement adopté, le 21 janvier 2013, lors du Comité Interministériel de Lutte contre les Exclusions (CILE) qui ne s’était plus réuni depuis 2006.

Accueil des enfants pauvres en crèche : le modèle grenoblois bientôt étendu à toute la France

L’instauration d’un quota de 10 % d’enfants pauvres accueillis en crèche, c’est ce qu’a annoncé lundi dernier, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lors de la présentation des grandes lignes du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté. « A terme, les crèches devront accueillir la même proportion d’enfants issus de familles pauvres que ce qu’ils représentent dans leur commune », avait-il précisé dimanche.

Michel Chaix : un travail si je veux, quand je veux !

Le jeune retraité de 61 ans l’exprime ouvertement et sans complexe, il n’aura travaillé que 4 ans durant toute sa vie d’actif.
Cette situation, Michel ne l’a pourtant pas spécialement recherchée, pas au début de sa vie d’adulte en tout cas. Rien à voir avec ces « chômeurs heureux » qui ont délibérément tourné le dos au travail.

Les contrats aidés : des sigles, en veux-tu, en voilà

Instrument privilégié des politiques de l’emploi, le « contrat aidé » est un contrat de travail permettant, par le biais des aides versées à l’employeur, de réduire le coût à l’embauche. Depuis plus de 30 ans, tous les gouvernements successifs, de gauche comme de droite, y ont recours. Chacun invente le sien : SIVP, TUC, CES, CEC, CPE, CJE, CIVIS, CUI, CAE…